Thomas Nepson

Citoyen d'Altis
  Civil
Club des 2015
16 Nov. 2015
5
2
20
  • Présentation IRL :
-Age; 17 ans
-Lieu de résidence; Paris
-Comment avez vous connus le serveur; J'ai connu le serveur il y a environ 1 an, grâce à un ami qui me l'a vivement conseillé.
-Vos loisirs, passions; le tennis/ l'Aviation/ le codage/ le PC/ Altis-life
-Paragraphe Libre; J'ai beaucoup surfé sur différents serveurs Altis-life mais celui-ci est vraiment le plus complet que ce soit au niveau du Roleplay In-Game ou au niveau des diversités des activités et des objets (vêtement, voiture, choses à faire sur le serveur ...)

  • Présentation RP
-Prénom; Thomas
-Nom; Nepson
-Age; 26 ans
-Nationalité; Française

  • Histoire RP
Il y a quelques années, j'ai passé mes vacances en Turquie avec mes deux frères. Nous avons visité le pays, les lieux marquants et forts de la Turquie ...

En rentrant en France, notre avion a eu un grave problème technique et a dû se poser en urgence sur l'aéroport le plus proche, celui d'Altis. Le problème était qu'il n'y avait pas d'autres avions pour Paris, il fallait donc attendre que notre avion soit réparé.
Nous nous sommes donc installés dans un hôtel d'Athira avec ma famille le temps qu'il soit réparé et que l'on puisse repartir.
Les heures et les jours passaient et tout le monde s'ennuyait, nous avons donc décidé de partir à la découverte de l'île et nous n'avons pas été déçus. Des plages paradisiaques, des maisons sublimes, énormément d'entreprises ce qui signifiait que le taux de chômage était bas. Tout était présent pour passer une belle vie loin des soucis et du stress du quotidien.
Nous avons donc décidé de chercher du travail ainsi qu'une petite maison du côté d'Athira.
J'ai trouvé du travail dans le domaine du diamant, de la joaillerie, j'étais assez bien payé et j'ai pu m'acheter ma propre maison, dans le canton de Neochori.

Après quelques mois passé sur l'île, tout ce passait pour le mieux, argent, biens ... quand j'ai appris que mes frères avait eu un accident de voiture, ils étaient tous deux décédés.
J'étais alors en deuil. Après une enquête effectuée par la Gendarmerie, il s'avère que mes frères s'étaient bel et bien fait assassiner. Qui, comment, pourquoi ? Qu'avaient-ils fait pour se faire tuer de la sorte ? Telles étaient les questions sans réponses que je me posais. L'enquête a été abandonnée faute de preuves et classé sans suite.
Mais moi, aujourd'hui je cherche toujours les coupables de ce crime impuni et je suis prêt à dégainer la gâchette à la moindre étincelle.
 
Dernière édition: