1. Sois le bienvenu sur Agorapolis Visiteur !
    Nous t'invitons à lire le topic "Nous rejoindre" pour savoir comment rejoindre le serveur !

    Une fois ta présentation rédigée pense à venir sur le teamspeak en canal "Attente Entretien" pour valider ta whitelist !
Rejeter la notice
Soutenez Agorapolis en achetant vos jeux moins cher sur Instant Gaming.

Vous pouvez désactiver cette notification en cliquant sur la croix en haut à droite.


https://www.instant-gaming.com/igr/agorapolis/

 Civil Journal de Bord de la Blasting Frey Corporation [B.F.C]

Discussion dans 'Journaux de bord' créé par Bat Honnay, 10 Février 2015.

  1. Bat Honnay

    Bat Honnay Co-Fondateur de Blasting Frey Corporation [B.F.C]
    Civil Vétéran d'Agorapolis

    Inscrit:
    28 Décembre 2014
    Messages:
    127
    J'aime reçus:
    30
    Points:
    68
    10/02

    Aujourd'hui nous avons été vendre une petite partie de notre stock de Diamants.

    Après un aller-retour sans encombres nous avons déposé notre argent en lieu sûr.

    Par curiosité nous avons voulu regardé quel impact avait eu notre vente sur la bourse, le résultat a été sans appel :

    2015-02-10_00004.jpg

    Quand la [B.F.C] passe, la bourse trépasse
     
    #1 Bat Honnay, 10 Février 2015
    Dernière édition: 10 Février 2015
  2. Bat Honnay

    Bat Honnay Co-Fondateur de Blasting Frey Corporation [B.F.C]
    Civil Vétéran d'Agorapolis

    Inscrit:
    28 Décembre 2014
    Messages:
    127
    J'aime reçus:
    30
    Points:
    68
    11/02 Bat HONNAY


    Voilà, c’est fait, le premier convoi est terminé.


    On a rencontré des gens sympathiques, même des civils tout justes arrivés sur l’île avec qui on a eu un bon feeling d’entrée. Je pense qu’on les recontactera pour les faire travailler chez nous. En plus de ça la Gendarmerie avait déployé de gros moyens pour sécuriser notre convoi, c’était assez rassurant même si nous n’avons pas subi d’attaque des Rebelles. Ont-ils été « indulgents » pour notre premier convoi ? Ont-ils profité de l’absence des Gendarmes pour se remplir tranquillement les poches avec les ressources illégales ? Nous ont-ils observés de loin pour préparer une attaque lors du prochain convoi ? Étaient-ils rassemblé au Dikkenek Café pour s’envoyer des pintes de bière jusqu’à plus soif ? Mmmh… je ne sais pas trop quoi en penser du coup.


    Quoi qu’il en soit, le convoi est revenu sans encombres, ou presque.


    Le départ a été retardé par l’arrivée de plusieurs civils après l’heure de rassemblement prévue, je pense que les gars n’avaient pas réglés leurs montres sur le bon fuseau horaire en arrivant sur l’île. C’est une première pour nous comme pour eux alors on a décidé de les enregistrer quand même. Tiens en parlant d’enregistrement, je pense qu’on fera des pré-inscriptions pour le prochain convoi parce que ça prend un temps fou, et on aura moins de boulot le jour J.


    Maydin et Tom montent dans leurs véhicules et moi je monte dans un Hunter GIGN. L’intérieur est sympa mais on est quand même vachement à l’étroit, et en plus les sièges sont durs ! Le départ est lancé. Quelques minutes plus tard on nous informe que 2 HEMTT ont subi une attaque du Magicien Noir. Lui si un jour on le croise, on lui fait sa fête. Heureusement Altis Assistance n’était pas loin et les conducteurs ont pu être stabilisés et soignés sur place. Remplis de courage et de motivation ils ont décidé de rester dans le convoi, seul soucis les véhicules étaient dans un triste état. Une personne contacte Maydin en lui disant qu’il avait eu vent de cette attaque et qu’il nous prêtait gracieusement son HEMTT personnel, finalement on s’en sort pas trop mal. On a remarqué que certains civils, sûrement trop habitués aux quad et aux pick-up, avaient du mal à conduire les HEMTT et à gérer leur conso d’essence. On s’approche d’une station essence et on annonce à la radio que la Gendarmerie sécurise la zone et que ceux qui ont besoin peuvent se ravitailler en carburant. On repart et ce qui devait arriver arriva, un conducteur annonce à la radio qu’il risque d’être léger en carburant. Un court instant j’ai rêvé que je possédais un RPG et que je le rayais de la surface de la Terre. Bon, il a quand même eu de quoi aller jusqu’à la mine.


    Après avoir placé les HEMTT à la mine, ce bon Maydin a eu la gentillesse de se porter volontaire pour aller acheter des jerricans d’essence pendant que Tom s’improvisait Chef d’exploitation. À noter qu’on n’a pas eu à déplorer d’accident ni de coup de pioche amical sur le voisin. Les véhicules sont pleins de minerais, on part donc pour le traitement.


    Sur le chemin, la Gendarmerie constate que 2 HEMTT sont derrière la voiture de queue, on annonce qu’ils ne sont pas avec nous. Les Gendarmes stoppent notre convoi, gyrophares et sirènes se déclenchent, les véhicules prennent la fuite et sont pris en chasse. L’un d’eux est intercepté et termine sa course dans un petit muret à 2-3 mètres d’une petite maison abandonnée. L’individu s’est caché dans un buisson et les Gendarmes, toujours dans le respect et par politesse, l’ont salué à coups de Taser. Je ne sais pas qui était cet individu mais je n’ai pas eu l’autorisation de descendre du Hunter pour m’approcher. J’avais dégainé mon portable pour filmer la scène mais j’ai eu un petit problème : batterie faible, j’ai donc eu le temps de filmer mes genoux et un bout de vitre de Hunter…


    Note à moi-même : ne plus jamais demander un téléphone à Maydin, il m’a refourgué une saloperie de chez lui.


    Le second véhicule a profité de cette interpellation pour s’éloigner et échapper aux forces de l’ordre. Le convoi est encore en attente donc ils ne partent pas en patrouille pour retrouver le fugitif, il aura eu de la chance pour cette fois. Le convoi relancé et on arrive au traitement tranquillement.


    La Gendarmerie se met en position, l’un d’entre eux voulait avoir le meilleur point de vue et est monté sur l’usine et s’est retrouvé coincé sur une trémie. Il devait avoir le vertige pour qu’une tierce personne lui vienne en aide. C’est là qu’un drame s’est produit, un civil trouvait le traitement trop long et a eu la brillante idée de « pédaler » sur le moteur pour que les pales tournent plus vite. Sa jambe s’est prise dans un fil et il a commencé à se faire aspirer par la machine. De peur il s’est évanouit et heureusement on a réussi à le sortir à temps, puis on l’a allongé sur le côté qu’il reprenne ses esprits. Non mais quelle idée vraiment… Le traitement se termine, on charge plusieurs camions à ras-bord et on se dirige vers le trader.


    Par la suite tout se passe bien. La vente se fait rapidement, je reçois l’info des bénéfices dégagés lors de la vente par mes collègues, le convoi repart pour la place de Kavala, pendant ce temps j’allume ma tablette et prépare les salaires. Arrivés sur la place on va ranger les camions, je distribue les salaires et on discute un peu avec nos nouvelles connaissances.


    Je pense que dans l’ensemble ça s’est plutôt bien passé, mais ça m’a paru long, très long.


    La semaine prochaine on va débriefer avec Maydin et Tom pour améliorer certains points pour le prochain convoi.


    En attendant, j’ai bien envie de tacos et d'une bonne bière bien fraîche.
     
    • J'aime J'aime x 1
    • Champion Champion x 1
    • Liste

Partager cette page

  1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
    Rejeter la notice
  1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
    Rejeter la notice