Présentation Pierre Savigny

Pierre Savigny

Ch'ti national
  Civil
1 Nov. 2017
5
5
10
  • Présentation IRL - Facultatif
-Age ; 21 ans
-Lieu de résidence ; Lens
-Comment avez vous connus le serveur ; en fouillant par ci, par la sur internet
-Vos loisirs, passions ; L'Histoire, le football, les jeux vidéos
-Paragraphe Libre ; Je suis actuellement en Master d'Histoire-géographie dans l'espoir de devenir professeur dans le second degré.
-Votre expérience du RP ; La liste est longue ! Pour le rp oral : J'ai fait du Arma pendant un certain temps mais jamais sur un serveur aussi mature que le votre ; je fais encore aujourd'hui des jeux de rôle de manière relativement fréquente. Je fais également du rp écris : pendant longtemps sur star wars the old républic et désormais je me contente de faire du rp forum. c'est à peut près tout.
  • Votre ID Arma : 76561197988966127
  • Présentation RP - Obligatoire
-Nom et Prénom de votre personnage ; Pierre Savigny
-Age de votre personnage ; 28 ans
-Nationalité de votre personnage ; Française

  • Histoire RP - Obligatoire


Au Nord,c'était les corons !
L’effervescence d'un peuple après un but, l'exultation de joie qui parcourent nos coeurs après un but de Christian Lopez, attaquant du Racing club de Lens. Voici mon dernier souvenir de ma vie en France. J'ai assisté au dernier match de la saison avant de partir pour Altis. Ma vie est bien loin de la gloire des footballeurs. Je n'ai jamais était le centre des regards, ni même des conversations. Travailleur durant 8 ans en sidérurgie dans l'usine du coin avant que celle ci ne ferme pour cause économique. Bla bla bla, on connaissait bien la chanson dans notre région, le Nord. La seule chose qui me reste est le stade, le week end. Je fais partie des Reds Tigers 98, la plus grande association de supporters du stade Bollaert et croyez pas, c'est le seul endroit ou je me sens à ma place. De la bière, de la sueur, de la convivialité et la ferveur d'un peuple. Je donnerais ma vie pour ce club.

Enfin, je m'égard dans un élan de nostalgie pour ma région. Aujourd'hui, je suis dans l'avion pour Altis. Pourquoi selon vous ? Le chômage. ça fait 2 ans que je ne trouve pas de boulot. J'arrivais bien à vivoter à l'aide d'intérim par ci, par la et avec les allocations chômages mais qu'est ce que c'est usant. Se lever pour envoyer des CV auquel personne ne va jeter un oeil.Du coup, j'avais choisi Altis comme ça, sur un coup de tête. Fin bref, pourquoi maintenant, vous allez me dire ? Tout simplement parceque je restais dans ma région pour ma tendre mère. Vindoui, qu'est ce qu'elle est à donné ma mère. Femme au foyer depuis son mariage, elle a eu 3 beaux fils : Pierre, Valentin, Romain. Mes frères ont fait des études, ils ont quittés la région et j'étais le seul à m'occuper de notre mère surtout depuis le décès de notre père. Il a longtemps travaillé à la mine et les docteurs nous ont dit que ça avaient atteint ses poumons et que c'était la cause de son décès. Vous savez, j'y connais pas grand chose en jargon de médecin. Les livres, c'est pas mon truc.

Putain, j'ai envie de fumer mais je peux pas dans ce saloperie d'avion. D'ailleurs, c'est un miracle que j'ai pu trouver ce vol à aussi bon prix. Faut dire que j'ai jamais vraiment rouler sur l'or. Je regarde par le hublot, j'observe la mer méditerranée, enfin je pense que c'est celle ci, je suis pas un grand géographe non plus. J'angoisse. Si je n'ai pas réussi en France, pourquoi réussir ici ? Faut dire que à part le manuel, je suis pas doué pour grand chose. A part pour boire, la dessus, vous pouvez y aller, je suis costaud. En plus, il parait que les gens du Nord, on un accent. J'espère que ça va pas trop poser problèmes. Vous savez, cet accent peut sembler horrible pour les parisiens mais c'est d'la grande poésie quand on a l'oreille. D'ailleurs, j'espère qu'on va pas se foutre de moi. Parce que je suis peut être un gentil en apparence mais faut pas me titiller non plus. J'ai était élevé dans les corons,moi. Et c'est un peu la jungle, la dedans. Faut savoir se débrouiller et parfois se battre et ça aussi je sais le faire. Ouais, monsieur.

Enfin, je sors de mes anxieuses pensées, je sens les trains d’atterrissage touchées l’asphalte. Je sors de l'avion après plusieurs minutes. Je sens la chaleur m'envahir et je m'exclame :

"Vindoui,fait bien chaud d'in c'pays"
 
Dernière édition: