Civil Diaro de a bordo de los hermanos Pérez

Carlos Pérez

Immigré mexicain
  Civil
Club des 2015
1 Déc. 2015
10
7
20
Kavala, GR
* Carlos était installé sur la couchette du dortoir commun du centre de l'immigration grecque d'Alexandropouli, un cahier dans une main, un stylo dans l'autre tandis qu'Oberto, son frère jumeau, était quant à lui en plein rangement de son sac à dos. *


Día del 16 de diciembre 2020, Alexandropouli, Grecia,

Ça fait maintenant plus de cinq jours qu'Oberto et moi sommes arrivés à Alexandropouli par avion et ça fait maintenant plus de cinq jours qu'on attend après nos passeports et nos visas. La procédure ne devait prendre que deux jours... sa durée a finalement été doublée... On devrait donc les recevoir demain et notre droit de transit peut-être vendredi matin dans le pire des cas mais avec un ferry pour Kavala à midi ça risque d'être serré. On est en train de suivre un séminaire d'apprentissage du français, de l'histoire de France et de celle d'Altis (ce qui me permet d'ailleurs de rédiger ce journal de bord en français plutôt qu'en espagnol). C'est emmerdant comme pas possible mais ça en vaut la chandelle... En espérant récupérer mon passeport au plus vite et en espérant obtenir ce foutu visa dans la journée de demain...


* Une fois l'écriture de son récit quotidien finie, Carlos referma le cahier, sortit du dortoir commun et alla s'allumer un cigarette devant la façade du bâtiment. *
 
Dernière édition:

Carlos Pérez

Immigré mexicain
  Civil
Club des 2015
1 Déc. 2015
10
7
20
Kavala, GR
*Oberto et un autre migrant discutaient pendant que Carlos fumait une cigarette, assis sur le rebord de l'une des fenêtres du centre de l'immigration son cahier toujours dans une main et stylo positionné derrière l'oreille. Il écrasa alors sa cigarette sur le rebord de la fenêtre, se saisi de son stylo et commença l'écriture de son rapport quotidien.*

Día del 17 de diciembre de 2020, Alexandropouli, Grecia,


Putain de merde ! Ces gringos nous ont enfin donné nos papiers ! On a pas encore la nationalité grecque mais la procédure a d'ores et déjà débuté. On doit faire notre dernière journée de stage de sensibilisation à la culture altienne (altisienne ?). Oberto en avait marre de croupir ici et moi aussi d'ailleurs... On doit juste aller s’inscrire sur la liste des départs pour Altis de vendredi midi, le départ en ferry s'effectuera à midi pile vendredi et les inscriptions sur la liste de départs sont jusqu'à ce soir 22h30. Il nous reste donc 1h30 pour aller s'inscrire ou on est juste baisés... Je prépare mes affaires et celles d'Oberto et direction Altis dès demain midi ! (en espérant arriver avant la nuit tout de même)

*Carlos ferma son cahier et se précipita vers Oberto afin qu'ils aillent s'inscrire. Il était plus ou moins 19h30 et il faisait un froid de chien mais les deux frères étaient si heureux qu'ils en oublièrent toute sensation de froid. Quelques minutes après être entrés dans la cabine d'émargement les jumeaux sortirent, leur inscription conclue et actée. Ils allaient bien sur Altis.*